Gautier Paulin chez Aldon Baker

Article ajouté le 17/12/2015

Gautier Paulin est actuellement en Floride où il a rejoint le camp de base de celui qui a aidé des champions tels que Carmichael, Stewart, Villopoto, Roczen ou Dungey à atteindre les sommets. Venu travailler sous les ordres d’Aldon Baker, Paulin est ainsi le premier pilote de GP associé au coach sud-africain, auquel il a demandé de l’assister dans sa quête du titre MXGP, à l’aube de sa seconde saison en tant que représentant du HRC.

Tyla Rattray, ex-champion du monde MX2 retiré depuis peu et ancien élève de la Bakers’ Factory, connaît bien le mode de fonctionnement d’Aldon, ainsi que les Grands Prix et Gautier. Il paraît donc bien placé pour donner son opinion sur la façon dont cette nouvelle union va pouvoir fonctionner, spécialement lorsque Paulin passera la majeure partie de la saison en Europe. « Je pense que c’est une bonne décision. Gautier va travailler dur et débuter la saison en grande forme. Ce sera très intéressant à suivre. En Grands Prix, on passe deux longues journées sur le terrain, à rouler, c’est un rythme différent de celui des championnats US. Mais à la fin du week-end, de toutes façons, seul le résultat compte ! ».

Gautier Paulin est assuré du soutien et des conseils de Jean-Michel Bayle au sein du team HRC, lui qui a précédemment collaboré avec Jacky Vimond ou Yves Demaria. Le vice-champion du monde 2015 espère que le fait de profiter de l’expérience d’Aldon Baker lui permettra de passer un cap et de se trouver en position de détrôner Romain Febvre et de se jouer des Tony Cairoli, Clément Desalle ou Evgueny Bobryshev. Ce dernier est lui aussi en train de s’entraîner aux States, comme Desalle ou Tommy Searle, tous profitant du climat favorable.

Rattray a aussi commenté le retour en GP de son ancien partenaire Ben Townley chez Suzuki. On attendait Rattray sur les podiums en 2014 et 2015, disposant de matériel usine, Husqvarna puis Kawasaki, mais à cause de diverses blessures il n’a jamais pu retrouver tout son potentiel, avec une quatrième place comme meilleur score. Townley, trente ans, prétend viser une seconde couronne mondiale, après un premier titre MX2 plus de dix ans plus tôt, une ambition qui ne manque pas d’intriguer ! « Je pense que Ben va devoir faire preuve de beaucoup d’ouverture d’esprit », commente le Sud-Africain. « J’espère qu’il va éviter les blessures et dans ce cas il peut se battre devant ».

S’ils revenaient aux anciens programmes avec les deux catégories mondiales seulement, il y aurait moins de crashs, moins de blessés et de bien meilleures courses ! - Tyla Rattray

Rattray admet que certaines particularités du MXGP peuvent peser sur le parcours de Townley : on a beaucoup parlé des conditions de piste notamment cette saison et Youthstream a dû reconnaître qu’il y avait des efforts à faire de ce côté. « Les circuits ont été horribles ces deux dernières saisons ! Les rounds overseas se passent bien, simplement parce qu’il n’y a que les courses MX2 et MXGP au programme et que donc les organisateurs ont du temps pour entretenir leur terrain. En revanche dès qu’on arrive en Europe il y a beaucoup trop de départs dans une même journée, c’est n’importe quoi, c’est dangereux. S’ils revenaient aux anciens programmes avec les deux catégories mondiales seulement, il y aurait moins de crashs, moins de blessés et de bien meilleures courses ! ». 

Info Adam Wheeler www.ontrackoffroad.com - Photo d'archive Honda
Chazster.com
Roues libres

Dernières vidéos

  1. Le team Rockstar Energy Husqvarna en vidéo
  2. Enduropale 2018 : le team HB Motoblouz dans la course.
  3. Vidéo : Arenacross anglais, l'enfer du devoir.
  4. vidéo : Nico Aubin à l'Enduropale.
  5. La piste de Phoenix en video, 4e course du SX US