Moto Guzzi V7 II Stornello



Le scrambler de Mandello

Par Claude de La Chapelle. Photos : Moto Guzzi

Moto Guzzi V7 II Stornello

Le scrambler, difficile d’y échapper. Après les modèles Stone, Special et Racer, Moto Guzzi cède à la tentation, en piochant dans son catalogue d’accessoires, et décline la V7 II dans une série limitée à 1 000 exemplaires tout en faisant ressurgir le passé.

La Stornello fut la première 125 cc produite par Moto Guzzi, à la fin des 50’s. Elle donna naissance quelques années plus tard à une version scrambler : la Stornello Scrambler America, qui restera en production jusqu’en 1975. La filiation entre cette machine d’un autre temps et notre V7 II Stornello bien actuelle s’arrête là, exception faite de la couleur rouge de leur cadre. Marketing oblige, valoriser son patrimoine peut aider à légitimer le présent... La Stornello (sansonnet en italien), c’est donc une V7 II, soit un bicylindre de 744cc (traité en noir opaque), refroidi par air, développant 48 chevaux à 6 700 tr/mn et un couple de 56, 9 Nm à 3 250 tr/mn pour environ 200 kilos en ordre de marche avec le réservoir de 21 litres rempli ras la moustache.

110 pièces précieuses pour une nouvelle identité

Les préparateurs n’ont pas attendu Moto Guzzi pour décliner des scramblers. L’avantage de la Stornello, c’est qu’elle propose une préparation d’usine, synonyme de montage soigné, d’un équilibre respecté, d’une garantie assurée et d’une revente sans stress car il n’est pas toujours évident de refourguer à autrui une bécane très personnelle, assemblée par des mains pas toujours expertes... Pour réorienter la V7 II vers une scrambler attitude, pas moins de 110 pièces, toutes « made in Italy » tient-on à nous préciser, ont été sélectionnées dans le catalogue de la marque de Mandello Del Lario, au premier rang desquelles, une ligne d’échappement 2 en 1 Arrow. Elle longe le côté droit de la selle longue avec rembourrages électrosoudés et cousus qui augmentent le confort. Des jantes à rayons avec pneus au profil mixte, des repose-pieds et une pédale de frein spécifiques en aluminium, participent à la nouvelle identité. Le réservoir se pare d’une paire de protections en caoutchouc et la fourche de soufflets, dans un pur esprit old school. Côté accastillage, on apprécie les garde-boue en aluminium brossé à la main. Les corps d’injection et les 3 plaques porte-numéros sont également façonnés dans l’aluminium. C’est chic, tout comme la finition « dark matt » du guidon, en acier. Pour affirmer un peu plus sa présence, la Stornello se pare d’une peinture blanc pastel du réservoir avec une jolie bande horizontale dans laquelle est enchâssé l’Aigle de Mandello, contrastant avec le rouge « corse » du cadre, tous deux en finition brillante.

Moto Guzzi V7 II Stornello

Un pilotage plus intuitif et efficace

Au-delà de sa spécificité scrambler, la Stornello bénéficie des derniers ajustements apportés à la V7 II. Offrant de série l’ABS et le traction control débrayable (MGCT), elle est équipée d’une boîte à 6 vitesses dont le fonctionnement est plus souple, plus silencieux et plus précis, du fait du rapprochement de certains rapports. En diminuant le régime moteur entre le passage des vitesses, la Stornello offre une meilleure réponse à l’accélération tout en réduisant sa consommation.
Toujours dans l’idée de faciliter la conduite tout en augmentant le plaisir et l’efficacité du pilotage, le moteur a été repositionné. Incliné de 4° vers l’avant, rabaissé de 10 mm, il offre un nouvel équilibre des masses et permet de gagner 3 centimètres au niveau des genoux. Les grands gabarits apprécieront d’autant que les repose-pieds sont rabaissés de 25 mm, pour une position plus confortable. Notez enfin que la Stornello dispose en option de la plate-forme multimédia Moto Guzzi MG-MP, qui permet de connecter la moto au smartphone et donc à Internet. Comme le disait Mao Tsé-Tung : « le vintage n’empêche pas le progrès ». La Moto Guzzi V7 II Stornello sera disponible en février 2016, à un tarif qui devrait se situer sous la barre des 10 000 €. Voilà un argument supplémentaire pour ne pas résister à cette belle tentation !