Essai Ducati Scrambler Urban Enduro



Par Laurent Chazoule - chazster.com

Essai Ducati Scrambler Urban Enduro

Cet été fin juillet, j’ai pu tester la Ducati Scrambler. J’avais le choix parmi les quatre modèles de la gamme mais je me suis orienté sur la Urban Enduro X. Son côté moto d’enduro avec ses jantes à rayons, ses protections alu, sa grille de phare et son garde boue haut m’ont attiré.ducati-scrambler-urban-enduro- 3Au départ, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et pour l’avoir déjà essayer auparavant en concession, j’avais des aprioris sur la position, il faut dire que le guidon est haut et large.

Rendez vous pris, un midi j’ai été la chercher chez Ducati France en échange de mon Sportster. Après une explication de la moto et une prise en main bien détaillée, je démarre la moto, c’est le même sytème de démarrage avec le petit bouton rouge sous le cache coulissant que sur la Diavel. Le compteur digital est très sympa, discret, bonne lisibilité, il y a même la température. La seule chose ennuyeuse à ce niveau là, c’est le voyant orange ABS qui clignote quand il est actif.

Ducati Scrambler Urban Enduro X

Étant venu avec mon Sportster, le changement de position est radical, mais ce n’est pas pour me déplaire, un point commun au niveau de la position, mes pieds sont bien à plat au sol à l’arrêt. Comme d’habitude avant de me lancer, je profite des quelques feux rouge en partant pour maîtriser les freins, ABS à l’avant mais pas à l’arrière, la moto freine très bien, le touché de la poignée de frein est agréable. Après quelques kilomètres dans Paris et sur les bords Seine côté Boulogne, je suis à l’aise avec la direction, un peu moins sur les commandes aux pieds qui sont très proches du cadre mais c’est vite oublié.

Je décide tout de suite de partir dans les chemins en arrivant sur le plateau de Saclay, des parcours que je connais bien en enduro, du chemin en terre mais sans dénivelé, de quoi déjà bien s’amuser pour tester cette moto. Rapidement la fourche talonne, mais l’amortisseur est plutôt agréable, je ralentis un peu et je conduis la moto debout sur les reposes pieds, ça me rappelle des souvenirs avec mon WR400. Pas de problème particulier pour passer les vitesses qui se passent même à la volée. Cette moto est à l’aise sur ce type de route si vous deviez un jour vous évader à la campagne mais bon, ce n’est pas son meilleur terrain de jeu. J’ai joué un peu dans le sable mais là, les pneus ont leur limite, ça chassait, ce qui est normal en même temps.

Le moteur n’est pas hyper sportif mais ce n’est pas ce que je recherche sur ce type de moto, la moto est silencieuse, un petit échappement Termignoni avec une belle sonorité ne ferait pas de mal sur ce type de moto.

Sur la route, les pneus Pirelli Dual Sport sont excellent, on prends même vite confiance. Le moteur n’est pas hyper sportif mais ce n’est pas ce que je recherche sur ce type de moto, la moto est silencieuse, un petit échappement Termignoni avec une belle sonorité ne ferait pas de mal sur ce type de moto. On sent rapidement qu’à 130km/h sur l’autoroute que le trajet serait fatiguant du fait du non carrénage de la  moto, en même temps, je ne pense pas que ce soit une moto pour faire des grands voyages.

 

Essai Ducati Scrambler Urban Enduro

Pour ma part, je n’ai pas aimé le confort de la selle de cette moto, la couture sur le côté était désagréable, par contre ce qui est bien, ce sont les poignées passager sous la selle.

J’ai vu que sous la selle, il y avait une prise USB,  j’ai trouvé ça très pratique, je m’en suis servi une fois.

Ducati Scrambler Urban Enduro X

Autrement, niveau maniabilité en ville, cette moto est un vélo, la circulation devient son terrain de jeux, le guidon large rend la moto maniable. On a envie de slalomer les plaques d’égout.

Pour la partie esthétique, je dois dire que le phare rond avec LED circulaire donnent vraiment du charme à cette moto, mais surtout, je trouve qu’on gagne vraiment en visibilité. La couleur Vert Sauvage est parfaite pour ce modèle, elle ne passe pas inaperçu et bien entendu, elle a du succès auprès des militaires, j’ai pu faire l’expérience.

Quand j’ai rendu la moto, j’ai pu voir la préparation sur base de Ducati Icon qu’ils étaient entrain de réaliser. Ils ont pris un peu de chaque modèle pour en faire un exemplaire unique que j’ai trouvé de très bon goût, elle devrait sortir prochainement, on en reparlera.

Si je devais en prendre une, je choisirais sûrement la Full Trottle et je mettrais des jantes à rayons et la ligne complète d’échappement en acier Race Line Termignoni. Le catalogue d’accessoires est disponible sur le site : scramblerducati.com

Pour conclure, c’est vraiment une moto très sympa, on prends un réel plaisir à la conduire, la position du pilote n’est pas désagréable et on s’habitue très rapidement à la position.

 

http://scramblerducati.com/fr

VIDEO : L'essai de la Ducati Scrambler Enduro en vidéo