MXGP : Départs grillagés : stop ou encore ?

Article ajouté le 23/11/2016

Livia Lancelot

Giuseppe Luongo l'a annoncé à l'occasion du Supermotocross début octobre. En 2017, les lignes de départ des Grands-Prix évolueront. Finie cette zone naturelle derrière la grille que les pilotes jardinent avec métier et attention pour se préparer une trace propice au holeshot. Désormais, les lignes de départ du championnat du Monde seront recouvertes d'un grillage métallique afin de permettre une plus grande équité entre pilotes. Un changement qui amène son lot de bouleversements et, évidemment, suscite adhésion ou rejet. Ce sont ces sentiments que nous allons tenter de cerner en appelant pendant un mois, chaque mercredi, des pilotes de niveaux différents. Cette semaine, c'est notre toute fraîche championne du Monde, Livia Lancelot, qui nous livre son avis.

 

" Evidemment, ça m'a surprise car préparer sa trace fait partie de notre sport. C'est une tradition. C'est le métier. Depuis des années, nous la faisons alors qu'aux US par exemple, c'est la tâche des mécanos. Après, il est vrai qu'en fonction de la topographie, et de la texture du sol, certaines positions sur la grille de départ sont désavantageuses, notamment si le sol est plus ou moins humide. On en a vu aussi tricher allégrement à ce niveau. L'une de mes principales concurrentes, que je ne nommerai pas, a pour habitude d'humidifier sa trace pour que le sol soit porteur et qu'elle patine moins. Elle le fait, mais elle n'est pas la seule, même si cela implique de se lever la nuit, ou tôt le matin…

Donc, ces grillages sont une bonne chose car ils vont éviter la triche. C'est le prolongement de l'interdiction faite cette année de se façonner une rampe... La base doit être plane. De la même façon, l'année prochaine, les barres d'appui seront rapprochées pour éviter que les pilotes avancent lentement lorsque le panneau 5 secondes est affiché. C'est, soit dit en passant, la technique préférée d'un gars comme Butron et ça explique qu'il alterne, selon le coup de pot, les bon départ et les très mauvais...

Désormais, on pourra se pointer à 5 minutes du départ les mains des poches.

Bref, je suis partagée sur cette question des nouvelles lignes de départ. Ça rendra la procédure plus équitable, ça évitera la triche, mais d'un autre côté, toute cette science de la trace participe à la performance d'un pilote. Il faut du métier et de l'attention pour bien la faire. Désormais, on pourra se pointer à 5 minutes du départ les mains des poches. Plus besoin de se pointer une demi-heure avant pour contrôler la procédure des garçons. C'est cool (rires) !

Je plaisante, mais ce qui est certain, c'est que maintenant que c'est acté, on ne peut pas y faire grande chose même si je pense qu'en championnat de France féminin, les grilles resteront "naturelles". On verra bien. En tout cas, cet hiver, il faudra que je bosse énormément mes départs. Ça risque de changer nos habitudes. Il faut tout réapprendre : la hauteur du bloc départ, la position sur la moto, l'utilisation, ou non, du launch contrôl (assistance au départ), la gestion de l'embrayage, des gaz... J'ai peur que ça devienne un peu moins technique parce que la traction, même pour les 450, sera de folie. Après, je crois aussi qu'il faudra toujours le bon feeling et le bon timing au risque de partir en violent wheeling. Et savoir comment réaccélérer à l'endroit où la roue arrière mordra la terre."

Vincent Boudet (MC), Photos Himself
Chazster.com
Roues libres

Dernières vidéos

  1. Video : Le team HVA Rockstar au Dakar
  2. Tim Gajser I The Rookie : Road to Glory Part 2
  3. VIDEO : La Triumph Bonneville Street Twin à l'essai
  4. Bonne année 2016 !
  5. La Yamaha XTZ Crosser 150cc par Bendita Macchina