Le Feuilleton à Tonton Riton : Cocoricooo !

Article ajouté le 03/06/2017

Cocoricooo !

Salut les p’tits n’veux ! Ah, que d’émotions ! Quel samedi soir de… (belle et bonne) fièvre ! Le championnat US, round 2, avec Glen Helen pour cadre, site toujours magique s’il en est, et les deux pilotes tricolores en lice en vedette, tout en haut de l’affiche, au firmament, c’était tout simplement génial…  

 

Que d’émotions samedi soir ! « Quelle aventure !», même, comme disait André Dussollier dans les Enfants du Marais… Et pas seulement parce que les Frenchies ont fait si fort à l’Ouest. Sans trahir de secrets, je dirai simplement que Maxime Martin et moi-même, chargés des commentaires en direct sur SFR Sport 3, avons vécu une soirée de dingues, devant notamment travailler depuis un studio promis à la démolition dans quelques jours, SANS le moindre ordi et donc sans aucun live timing, ni même de téléphones (qui créaient trop d’interférences), juste avec un mini-écran, « à l’ancienne » quoi et bien pire que ça encore, « au jugé », dirai-je, bref pas top !

 

Allez, qu’importe ! Car ça ira mieux samedi et puis l’important n’est-ce pas de donner à voir le championnat MX US en direct et en intégralité ? Et samedi dernier, Glen Helen, il ne fallait surtout pas rater ça ! Marvin Musquin qui remporte la première manche, qui s’impose au général et qui empoche la plaque rouge côté 450 cc, c’était déjà pas mal, avouez. Mais que Dylan Ferrandis, victime d’une grosse chute et d’un trauma crânien à Hangtown, fasse péter la seconde manche en deux-et-demies une semaine plus tard et lui aussi accède au podium du jour (troisième au général) après une démonstration d’une rare intensité, c’était tout juste génial. Un jour mémorable pour le MX tricolore, qui laisse augurer un été grandiose, yes !

 

En catégorie 450, Marvin a frappé fort d’entrée avec un holeshot magistral. Exactement la manœuvre qu’il fallait. On l’avait compris depuis la semaine précédente, on ne pouvait de toutes façons l’ignorer au vu du championnat SX, Eli Tomac est intouchable au point de vue vitesse pure. Mais… pas imbattable ! Auteur d’une envolée moyenne, pointé douzième au premier tour, ET3 a certes enclenché l’overdrive pour remonter vers les avant-postes, signant facile le meilleur tour en course (au huitième passage, en 2’21’’829 contre 2’24’’074 pour le pilote KTM), mais entre l’écart rapidement creusé par le leader et une mise en route un peu trop laborieuse, l’Américain n’a pu faire mieux qu’arracher la seconde place à son équipier Josh Grant, à près de six secondes du vainqueur, un superbe Musquin. Qui, dès la seconde étape, prenait ainsi le meilleur, à la régulière et sans coup férir, sur le grand favori du championnat !

 

Et l’on n’avait pas tout vu : pas de second holeshot au crédit de la KTM n°25, certes, c’était celle de Blake Baggett (non sans avoir sauvagement, en wheeling, coupé la trajectoire de Marvin d’ailleurs) qui s’élançait dans la folle courbe de Talladega juste derrière la Honda de Christian Craig et devant les Suzuki de Justin Barcia et Justin Bogle et l’Husky de Jason Anderson. Marvin ne pointait que sixième, mais c’était mieux que Tomac, largement au-delà du dixième rang… Et les deux Kawasaki Monster qui avaient brillé lors de la première course allaient connaître les pires difficultés à terminer cette première boucle : dans le bas du circuit, Grant allait à la faute sur un faux rebond et chutait, puis son coéquipier, déséquilibré sur la même toute petite bosse, sortait de la piste… et n’y rentrait qu’au ralenti, roue avant apparemment bloquée ! Exactement comme au Texas au mois de février dernier, le disque avant de la KXF officielle faisait des siennes ! Et sur la machine verte blessée Tomac avait un mal fou à rejoindre les pits (comme il est long, ce circuit !) où ses mécaniciens désemparés ont mis de longues secondes à libérer la roue… Bref, c’est avec plus d’un tour de retard que le gras du Colorado est retourné en piste : courageusement, sinon très vite (sans frein avant !), il a bouclé ses tours et sauvé les deux points de la dix-neuvième place. Cruciaux peut-être, qui sait, en fin de saison ?

 

Devant, Baggett et un Anderson survolté avaient filé en tête et Marvin, remonté trois, semblait moins à l’aise qu’en première manche. Comme il dira sur le podium, Glen Helen n’est vraiment pas une piste facile et, lorsqu’il a été clair qu’il ne reprenait rien aux deux gars qui le précédaient, au contraire, et que cette troisième place lui offrait la victoire au général, le Français a rejoint l’arrivée en se contentant de veiller sur un excellent Broc Tickle revenu à ses basques. 1/3, non seulement Marvin remportait son premier succès dans la cylindrée en motocross, mais de plus il héritait de la plaque rouge, avec un avantage de quinze points sur Eli Tomac. « Celle-ci, je m’en souviendrai », a promis MM 25. Y’a pire comme journée, en effet !

 

D’autant qu’elle avait déjà été éclairée par un formidable succès signé Dylan Ferrandis en 250 cc. Finalement autorisé à rouler par le staff médical, suite à son crash d’Hangtown et au « concussion statement » mis en place par les toubibs de l’AMA qui commencent à prendre très au sérieux, comme l’ensemble du monde sportif et c’est tant mieux, les traumatismes crâniens, le pilote Yamaha Star Racing avait commencé par terminer neuvième de la première manche. Parti assez prudemment, trop même (aux alentours de la vingtième place), il était remonté jusqu’au treizième rang avant d’être victime d’un accrochage avec Shane McElrath. Reparti le couteau entre les dents cette fois, il avait réussi à intégrer un top-ten (9ème) inespéré. En seconde manche, sans doute inspiré par la démonstration de son compatriote, il a signé une bien meilleure envolée, en troisième position en sortie du premier virage derrière Jeremy Martin et Zach Osborne. Quand un peu plus loin, au bas de la seconde grande montée J-Mart’ est parti dans les banderoles, Dylan n’a pas tardé à déborder le pilote Husky et, contre toute attente, à lui coller une bonne seconde au tour ! Il en comptera ainsi plus de vingt-trois au passage du drapeau à damiers… Whaou, quelle démonstration, les copains. Premier succès pour notre DF 108 en terre US, une domination qui forcément, vu le show de Glen Helen, en appelle d’autres. Avec, à la clef (9/1), la troisième marche du podium aux côtés de Zacho (4/2) et J. Martin (1/7).

 

Bon, les mecs, rebelote dès ce samedi ? Dire qu’on souhaite un tel scénario est un doux euphémisme ! Etape suivante d’un outdoor US 2017 super excitant en ce premier samedi de juin en effet, sur le terrain de Thunder Valley, à Lakewood, Colorado. Un troisième round du Lucas Oil Pro MX Championship retransmis en direct, en intégralité et en exclusivité sur SFR Sport 3 à partir de 21 heures heure française, à ne louper sous aucun prétexte !

Eric Breton, photos KTM, Lucas pro motocross
Chazster.com
Roues libres

Dernières vidéos

  1. Video : Le team HVA Rockstar au Dakar
  2. Tim Gajser I The Rookie : Road to Glory Part 2
  3. VIDEO : La Triumph Bonneville Street Twin à l'essai
  4. Bonne année 2016 !
  5. La Yamaha XTZ Crosser 150cc par Bendita Macchina