Interviews

Trilogie Ludovic Lazareth (3/3)

Article ajouté le 13/11/2015

Les projets : de l’électrique au V8

Tu en es où de ton projet hallucinant de quad à quadruple moteur Yamaha ?
Je suis dégouté que ce ne soit pas encore fait, d’autant que Yamaha Japon m’a donné 4 moteurs de R6. L’idée, c’est d’en accoupler un à chaque roue. Mais il faut que je trouve un partenaire pour financer cette machine.

Que nous réserves-tu pour le prochain salon de Genève, en mars 2016 ?
Un gros truc que je vais faire homologuer (Rires). Pour fêter le passage en full power en 2016, je vais réaliser une moto pendulaire à 4 roues, 2 roues jumelées à l’avant et 2 à l’arrière, avec 4 monobras et elle sera propulsée par un moteur V8 Maserati de 4, 2 litres développant 450 chevaux et 70 mkg de couple pour un poids inférieur à 450 kg. Comme le dessus du moteur est arrondi avec une admission face à la route, on aura le sentiment que le pilote est couché au-dessus d’un réservoir. Elle n’aura qu’une seule vitesse en plus de la marche arrière électrique, grâce à un embrayage type visco-coupleur.

Et elle coûtera combien cette merveille ?
Environ 120 000 €. Ce sera un objet ultime, je pense en faire 3 et j’ai déjà un acheteur en Chine.

J’ai le sentiment que tout le monde tourne en rond avec cette tendance néo-classique

Côté motos, d’autres projets ?
Je viens de terminer 3 réalisations personnelles en utilisant des moteurs atypiques de Yamaha XJ 650 Turbo, Suzuki 400 RG et Honda 250 NSR. En fait, Franco Sbarro voulait les jeter et il m’a demandé si j’en voulais (Rires). J’ai le sentiment que tout le monde tourne en rond avec cette tendance néo-classique. Je voulais me démarquer. Je t’enverrai des photos ! Je continue la série des BMW R 1200 R Scrambler qui marche très bien, j’en ai fait une dizaine et je peux aussi décliner le concept, à la demande, sur des Triumph Bonneville.

Ça marche bien les séries limitées ?
Oui, mais les constructeurs ont tendance à nous faire le freinage en s’appropriant notre démarche et en commercialisant des machines à des tarifs serrés contre lesquels on ne peut s’aligner.

Qu’en est-il de ta Wazuma GT ?
J’en ai vendue une et j’en ai une deuxième en démo. Mais je n’ai pas le temps de la faire rouler. Lorsque les gens la voient, ils ont l’impression de croiser un OVNI, mais le 3 roues n’est encore très démocratisé en France. J’espère que le Polaris Slingshot et le Can-Am Spyder vont participer à populariser le genre.

Où en es-tu de tes collaborations avec les industriels ?
Concernant Yamaha, après la V-Max 1700 Hypermodified et le T-MX 530 Hypermodified, si Yamaha Motors Europe le décide, je suis prêt à greffer 2 roues avant à la MT-09. Je suis ravi d’avoir réalisé le E-Wazuma avec NTS-SNR Roulements qui est le leader mondial du roulement automobile. Le Commuter 3 accueille donc 2 moteurs-roues électriques situés dans les roues jumelées, offrant une puissance de 30 kW par roue et un couple de 490 Nm.

Et côté cinéma, où en es-tu ?
J’ai travaillé pour un film français dont le scénario tourne autour de l’automobile et pour lequel j’ai modifié plusieurs véhicules, à la fois au niveau carrosserie pour qu’on ne les identifie pas ainsi qu’au niveau de l’habitacle pour les scènes intérieures. On a bossé comme des malades pendant 3 mois pour être dans les temps, mais le résultat est sympa.

Ça te plaît ce genre de boulot ?
J’adore ! Il y a du budget, c’est donc bien pour l’entreprise et cela offre une super visibilité. Dans « A fond », la voiture est la star du film.

Malgré les difficultés sur le tournage, tu conserves un bon souvenir du film de Mathieu Kassovitz, avec Vin Diesel, Babylon A.D ?
Oui, j’avais loué 13 machines dont 3 spécifiques. Dans le cinéma, les idées fusent, ça monte, ça retombe, il faut s’adapter, mais la visibilité est bien réelle.

Et quelles retombées as-tu eues ?
C’est difficile de quantifier dans le temps... J’ai vendu 80% des machines du film et de nombreux clients m’en parlent. C’est donc très positif.

Qu’est-ce-qui pourrait te faire plaisir dans le genre ?
Un coup de fil de Luc Besson et pourquoi pas une machine pour James Bond, pour être au cœur de l’action (Rires.)

Par Claude de La Chapelle. Photos : Lazareth Auto Moto
Chazster.com
Roues libres

Dernières vidéos

  1. Enduropale : Voici le tracé !
  2. Video : Ryan Villopoto sur la Yamaha YZ-F 450.
  3. Le team SR version 2018 en vidéo
  4. SX US : Le team Honda en vidéo.
  5. SX US : Le team Suzuki JGR en video